Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
CHELLES S'EVEILLE

Chelles S'éveille est un journal en ligne totalement gratuit qui met au gout du jour l'actualité d'un point de vu politique. (34.345 lecteurs)

Liberté d'expression : Un droit quasiment perdu !

Publié le 5 Juillet 2015 par Chelles s'éveille in liberté expression, presse, charlie hebdo, caricature, les guignols de l'info, paroles, droit

Ahhhh qu'elle fut bien belle l'époque Giscardienne ou le bon peuple pouvait dire sans retenue ce qu'ils pensaient sans avoir des associations gauchistes ou des pressions politiques à droite et à gauche.

Depuis quelques jours, la liberté d'expression mais aussi la caricature se retrouvent malmenées par des histoires abracadabrantesques, entre la pseudo disparition de l'emblématique émission des Guignols de l'Info, tant adoré par au moins 2 millions de personnes en moyenne devant leur poste, que par les politiques qui sont souvent caricaturés d'une façon exagérer mais qui ont été farouchement opposé à la décision de Vincent Bolloré, et qui aujourd'hui a fait machine arrière face au tollé général.

Il y a aussi, toutes les personnalités, essentiellement de droites qui sont très souvent devancées devant les juges du faites, qu'ils aient prononcé une vérité ouvertement dites mais souvent peu évoqués concernant des sujets qui sont aujourd'hui tabou, et qui ne devraient plus l'être comme l'immigration, l'islam, l'insécurité etc...

Il faut savoir aujourd'hui, que toutes ces associations gauchistes qui sont juste là pour se faire parler d'elles en se faisant du fric sur ces gens qui ont dit ouvertement ce qu'ils pensaient, sont pour la liberté d'expression de véritables problèmes et qui doivent un moment donné faire preuve d'égards entre la vérité et la caricature.

Même si des propos parfois abjectes, comme ceux de Jean-Marie Le Pen, qui a à ce jour, un demi pied encore au sein de son parti, le Front National, il n'en demeure pas moins que pour beaucoup d'autres, cela s'avère être des exagérations.

Rappelons nous des attentats meurtriers en Janvier, au sein de la célèbre presse CHARLIE HEBDO, de la caricature il en resta du sang et des morts mais également un drame national.

Aujourd'hui la liberté d'expression doit retrouver ses pleins pouvoirs, celle de dire, d'informer, de débattre, de s'exprimer comme cela en est pour la caricature.

La liberté d'expression doit être un droit fondamentale pour tous, tout en évitant biensur des extrémismes.

La liberté d'expression doit être un droit fondamentale pour tous, tout en évitant biensur des extrémismes.