Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
CHELLES S'EVEILLE

Chelles S'éveille est un journal en ligne totalement gratuit qui met au gout du jour l'actualité d'un point de vu politique. (34.345 lecteurs)

Une rentrée qui coûte chère

Publié le 18 Août 2015 par Chelles s'éveille in Rentrée scolaire 2015, économie, étudiant, logement, prix, allocation rentrée scolaire

Dans moins de trois semaines, le glas qui sonnera la fin des vacances estivales donnera l'occasion à de nombreux étudiants un serrage de ceinture assez sévère au retour de leurs lieux de villégiatures ou après quelques semaines de job d'été.

Ces fameux jobs d'été qui servent pour la plupart, de se payer les frais parfois assez onéreux de ce que coûte une nouvelle année scolaire, entre les loyers des appartements, le prix des fournitures scolaires, des activités plus ou moins annexes et d’innombrables frais.

Aujourd'hui, lors de son communiqué, le Ministère de l'Education Nationale a annoncé qu'il n'y aurait AUCUNE HAUSSE pour la rentrée de 2015, alors que les frais justement sont sur une nouvelle année de hausse assez conséquente.

+1,1% sur la papeterie, le matériel et les accessoires de rentrée, +0,3% sur les assurances scolaires, même si le prix des cartables a tendance à fléchir à -2% en moyenne, il n'en demeure pas moins que chaque année les étudiants voient leurs petites économies s'estompées constamment, un constat assez crucial.

Dans le soucis, reste qu'en plus les étudiants vont devoir se mettre à la rude bataille du logement pour devoir exercer leurs études, cependant si le prix des loyers restent approximativement stable sauf dans les grandes agglomérations, cela représente pour la plupart une très grande partie de leur budget.

Pour ce qui concerne la fameuse Allocation de Rentrée, l'idée de pouvoir créer des "Bons de rentrée scolaire" pour éviter que l'argent versé servent à acheter des bricoles "non-scolaires" comme des téléphones derniers cris ou le dernier jeux vidéos à la mode, ne serait pas une mauvaise idée en soit.

Mais dans tous les cas de figure, le gros problème c'est que l'état ne fait rien encore pour mieux aider la jeunesse, celle qui réussit, celle qui étudie.

Les jeunes doivent cesser de trop payer pour leur avenir.

Les jeunes doivent cesser de trop payer pour leur avenir.