Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
CHELLES S'EVEILLE

Chelles S'éveille est un journal en ligne totalement gratuit qui met au gout du jour l'actualité d'un point de vu politique. (34.345 lecteurs)

Elections régionales 2015 : Le détour à 15.000€ de François Hollande pour aller voter.

Publié le 10 Décembre 2015 par Chelles s'éveille in François Hollande, élections régionales 2015, couac, Falcon, correze, politique

Il faut dire que depuis quelques semaines les nouvelles vont bons trains, entre les attentats, la hausse spectaculaire du chomage et les élections régionales ou la gifle bleu marine a littéralement balayée la gauche dans ses retranchements dans l'ouest de la France, cependant nulle doute que le dernier scandale, signé par le Président de la République, François Hollande n'aura pas été passé à la trappe, sans que nous, dans notre rédaction nous y touchons un mot.

Le 6 décembre dernier, le glas du 1er tour des élections régionales avait sonné, et de ce fait, comme tous bon citoyens qui se veut respectueux de notre démocratie, le Président s'est donné en spectacle devant les journalistes, comme de nombreux autres têtes d'affiches en politique pour glisser son petit bulletin dans l'urne, notamment à Tulle, en Corrèze, fief de François Hollande et de Jacques Chirac.

Cependant...c'est à ce moment là qu'il y a un cheveux, ou même qu'il y a plutôt une touffe dans la soupe, car il a fallu pour le chef de l'Etat faire les fameux 500km qui sépare le lieu de la conférence environnementale de la COP21 à Paris jusqu'au bureau de vote de Tulle, mettre en route le fameux Falcon présidentiel juste pour faire un misérable aller retour, sans même dire un mot aux journalistes, serrer quelques mains aux habitants de sa ville ou il a été l'édile, il n'a même pas pu faire preuve de rapprochement ou dire et inciter devant les caméras les gens d'aller voter sans dire pour qui.

Selon les informations, ce fameux aller retour aurait coûté près de 15.000€ ce qui est tout bonnement scandaleux en ces temps de crises, alors qu'il aurait très bien pu prendre le train ou même utiliser la voiture avec chauffeur.

Quand on pense qu'il préfère parler de pluie et de beaux temps, avec des gens avec qui on est sûr que rien ne changera, à part faire des pseudos promesses comme ce fut le cas à Copenhague et dans d'autres conventions similaires dans le passé, au lieu d'être auprès du peuple, il ne faut pas qu'il soit étonné que les gens lui fasse comprendre à quel point ils en ont marre dans les urnes et aussi, nous l'espérons un jour dans la rue.

Elections régionales 2015 : Le détour  à 15.000€ de François Hollande pour aller voter.